.Nous étions sur une île idyllique depuis deux jours. Ce qui l’était moins, c’est que nous allions y rester trois semaines. Pour beaucoup, la dolce vita est un luxe. Pour moi, c’est un cauchemar. Quand j’ai osé proposer à mon mari de se mettre en mouvement, il m’a souri en me disant qu’il l’était déjà : il tournait les pages de son roman et buvait de temps en temps. Le troisième jour, en matinée, j’ai tenté un dernier « Qu’est-ce qu’on fait ? » et il m’a répondu ; « On profite !». Pleine de rage, j’aurais pu claquer la porte et partir me promener. Mais je sentais bien que j’avais l’opportunité d’apprendre quelque chose que je n’avais jamais su développer : ne rien faire et en profiter. Alors que j’étais assise sur le canapé, prête à bondir, j’ai décidé de m’y coucher. Ne faire rien, c’est une action en soi, me suis-je dit pour m’aider.

Un fruit ne peut éclore sans l'action répétée du soleil

16,00 €Prix
  • Larissa Joachim

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le livre de votre région. Proudly created with Wix.com