Dans une armoire du vieux grenier J’ai trouvé vos mots si bien cachés. Alors, en souvenir de vos écritures - Chère aïeule du siècle dernier - Je voudrais déposer à leurs côtés Mes simples rimes de papiers. Sans ambages ni fioritures, Je souhaite y laisser la fierté D’être de votre descendance une puinée.

Duo de rimes

18,00 €Prix
  • Véronique Estivant

  • - Florilège de papiers

    - Une dame blanche

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le livre de votre région. Proudly created with Wix.com